AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Eichi Kitawa ~ Maitre du Clan {Fiche Modèle}

Aller en bas 
AuteurMessage
Eichi Kitawa
Maître du Clan
avatar

Masculin Nombre de messages : 36
Localisation : LH/HL
Date d'inscription : 02/05/2007

MessageSujet: Eichi Kitawa ~ Maitre du Clan {Fiche Modèle}   Ven 4 Mai - 14:14

{Si vous avez besoin de faire un RP avec moi, envoyez un MP à mon autre compte : Oren Nishida}

Nom : Kitawa.
Prénom : Eichi. [Surnom : Ei']
Age : 37 ans.
Sexe Masculin.
Orientation Sexuelle : Hétérosexuel.
Histoire : Il était une fois...
Un homme qui avait embrassé la voie du sabre, un ronin bon vivant, sympathique et aimant, respirant la confiance et la gravité, tomba amoureux de la fille d'un certain Shogun. Celui-ci était bien au courant de la liaison de sa fille, et avait fait immédiatement part de sa désapprobation au Ronin en lui envoyant un assassin samourai à sa solde. La tentative échoua, le samourai fut tué et le Ronin continua de voir la fille du Shogun.
Une nuit, il s'introduit dans le château du seigneur jusque dans la chambre de la fille. Il la trouva qui l'attendait, et ensemble ils partirent s'installer ensemble dans la simplicité d'un autre lieu.
Le Shogun mit plusieurs années à les retrouver... Lorsque enfin il arriva à leur demeure, à la tête d'une troupe de ni plus ni moins vingt cavaliers armés jusqu'aux dents, ce fut pour trouver sa fille dehors, assise devant la maison, son amant le Ronin derrière elle, à l'intérieur, veillant sur un enfant. Un enfant...
Leur enfant.
Voyant cela, le Shogun devint à moitié fou. Il avait passé ces dernières années à chercher des traces de sa fille, et ce pour la retrouver vivant heureuse et insouciante avec son amant et... son enfant ?! Ivre de rage, vingt et un chevaux lancèrent l'assaut sur la petite ferme. Ce fut un massacre. La fille du Shogun mourut là, sur l'herbe, les côtes brisées par les sabots des chevaux et le ventre fendu d'une balafre laissée par le sabre de son père.
Le Ronin avait plutôt bien réagi. Ses réflexes de vie errante reprirent vie en un instant et il fut derrière la maison, avec l'enfant, assis sur un cheval, en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire. Il galopa aussitôt à bride abattue vers la route, vers la région suivante, le pays suivant, et avant que les samourais ne traversent la maison pour voir son cheval s'éloigner, il était déjà loin. A cheval, le Shogun et sa troupe se mirent aussitôt à la poursuite. Vingt et un chevaux derrière un seul... Voilà qui donnait peu de chances de survie au Ronin et son enfant.
La poursuite dura six jours. Deux jours durant, les cavaliers galopèrent sans relâche. Le jour suivant, le Ronin put souffler tandis que les samourais cherchaient un gué dans le fleuve qu'il avait déjà traversé, puis il y eut encore un jour de poursuite. Le sixième jour, ils entrèrent dans une profonde forêt noire et furent donc obligés d'avancer au pas, avançant à tâtons. Le soir, épuisés, les deux camps firent halte et s'installèrent pour la nuit. L'obscurité fut traîtresse et un assaut nocturne fut donné sur le campement du Ronin. Il put cependant s'échapper, profondément meurtri et à pieds, portant son enfant, titubant, fou de tristesse après la perte de la femme qu'il aimait, harassé par six jours de poursuite incessante. Il tomba soudain sur un mystérieux pont en bois, qu'il traversa précipitamment. A l'autre bout, deux guerriers armés de Bô avec une pique au bout s'interposèrent. L'un d'entre eux cria quelque chose à l'intention de gens apparemment situés derrière lui, tandis que l'autre questionnait le Ronin. Six guerriers arrivèrent en courant, dont un qui portait deux sabres à sa ceinture. Ils formèrent un demi-cercle autour du Ronin, qui fut pressé instamment de se présenter :
" Je... Je m'appelle Kitawa. Je suis un... Un Ronin. Je... Poursuivi... Depuis six jours... par Shogun..."
A ces mots, l'homme aux deux sabres, qui était à la 'pointe' du demi-cercle, le questionna :
" Un Shogun ? Pourquoi ! Si tu désires notre hospitalité, réponds vite, Ronin... J'entends tes poursuivants qui s'approchent !"
" Il... J'ai fait un enfant... A sa fille. Il... L'a tuée... Il a vingt... hommes..."
Il montra son enfant, serré contre sa poitrine.
" Vingt hommes ?! "
Le cercle des huit guerriers s'agita. Le Ronin, atteint gravement, se sentit prêt de s'évanouir. Il doutait que les guerriers lui accordent son hospitalité, mais que pouvaient faire six guerriers, protecteurs d'un petit domaine, contre les samourais assoifés de sang d'un Shogun violent ? Enfin, après un instant de silence, l'homme aux deux sabres prit une décision :
" Très bien. Faites le rentrer et allez chercher du renfort... Maintenant !"
Un homme partit en courant comme une flèche vers le domaine derrière lui, et un autre prit le Ronin par l'épaule pour le faire rentrer.
" Bienvenue à l'école Hanzo..."
Le Shogun, à la tête de dix de ses hommes, arriva une poignée de secondes plus tard. Il s'avisa de la présence des guerriers à la mine sombre et grave, en cette heure avançée de la nuit, sur ce pont où le Ronin était forcément passé... Il hurla cependant :
" OU EST KITAWA ?! "
L'homme aux deux sabres prit encore une fois la parole.
" Le Ronin est sous notre protection, Shogun. Rentre chez toi avec tes hommes. "
Le Shogun tiqua. Personne ne lui donnait des ordres, fut il à la tête de cent hommes !
" QUOI ?! "
Il s'avança vers l'homme aux deux sabres en hurlant qu'il exigeait qu'on lui remette le Ronin immédiatement. Il n'était plus qu'à deux pas, ses hommes pressés derrière lui, quand la ligne de guerriers s'anima. Dans un bel ensemble, ils dégainèrent tous en même temps le sabre passé à leur ceinture. Le Shogun recula subitement d'un pas et se heurta à ses samourais derrière lui.
" Rentre chez toi, Shogun ! "
Au même moment, les dix hommes restants du seigneur arrièvent à l'arrière, montés sur des chevaux et tenant ceux de leurs compagnons à pieds. Fort de ce renfort, le Shogun s'avança d'un pas vers la rangée de sabres qui l'attendait et hurla :
" Ouvre moi un passage, ou mes samourais m'en tailleront un ! "
La ligne des guerriers ne frémit pas. Au contraire, ceux qu'ils attendaient arrivaient. Aussitôt, ce ne fut plus six guerriers que le Shogun eut en face de lui, mais vingt. Et dix ninjas de chaque côté du pont, survenus du dessous et perchés sur la rambarde.
" Cet homme est sous la protection du clan Tsume, Shogun, désires tu l'affronter ? LE DESIRES-TU ?! "
Les rangs des samourais frémirent et reculèrent inconsciemment de quelques pas. Le Shogun, consommant sa folie jusqu'au bout, tira son sabre et fit un mouvement comme pour attaquer l'homme aux deux sabres. Celui ci para, et de son autre sabre trancha la tête du Shogun.
Aussitôt, le premier rang des samouraïs tomba, un kunai planté dans chaque face. Les rangs ninjas s'animèrent et transperçèrent la tête de chaque homme devant eux avec leur sabre. Des samourais, il n'en resta que six, qui périrent, la nuque brisée par un coup de Bô porté dans leur dos par dix guerriers dissimulés dans la forêt.
L'homme aux deux sabres essuya ses lames et contempla le carnage.
" Excellente coordination, mes amis. Faites disparaitre les corps et leur équipement. Nous laverons le pont demain et irons porter les chevaux au village le plus proche. Ces bêtes souillées par le déshonneur de leurs maîtres ne peuvent nous être d'aucune utilité..."
Une minute plus tard, la nouvelle vint de l'infirmerie : Le Ronin était mort des suites de ses blessures. Seul subsistait son enfant...


Eichi fut admis à l'école Hanzo pour plusieurs raisons : Comme son père, hôte et protégé du clan Tsume, était mort dans ses murs, les ninjas estimaient avoir une dette envers lui. De plus, l'enfant semblait montrer des prédispositions à devenir ninja. Et enfin, l'école Hanzo avait un petit nombre d'élèves à cette époque.
Eichi devint rapidement un solide adolescent, aimable, dont le visage respirait la bonté. Il montrait des aptitudes à la lutte aux armes blanches et au camouflage. Peu querelleur, il était aimé de ses maitres comme de ses camarades. Lors de ses missions, il commanda avec succès à ses disciples.
Après être devenu professeur en armes blanches de l'école Hanzo, l'assemblée des maitres pensa à lui après la mort du précédent Maître du Clan.
Et c'est ainsi qu'il devint le chef, patient, aimant, mais pouvant être rigoureux aussi !

Portrait psychologique du personnage : Eichi à des traits qui inspirent la confiance, on le sait. Ainsi, c'est souvent vers lui que se tournent les disciples lorsqu'ils ont un problème, ou les maitres aussi lorqu'ils sont sujets à un dilemme. Il peut passer d'une expression rieuse à toute la rigueur nécessaire à un combat ou l'enseignement de sa matière... Et à également de grandes facultées d'adaptation.

Aptitudes : Eichi à une certaine habileté à la lutte aux armes blanches, c'est un fait. Il préfère cependant utiliser son cher Jitte qu'un vulgaire Kunaï. Il est aussi doué avec un sabre, mais ce n'est pas vraiment sa tasse de thé. La spécialité d'Eichi est la dissimulation, plus particulièrement le camouflage. Vous ne pourriez le repérer à deux mètres de vous dans une forêt, si il le désirait... Seulement, il est nul en Alchimie. Et, bien sûr, il maitrise tout ce qu'un bon ninja doit savoir : Equitation, natation, lutte...
Description physique : Eichi est d'une taille moyenne, quoique plutôt grand. Il a de longs cheveux noirs qu'il laisse libres et un visage avenant qui inspire la confiance. Ses ongles sont toujours coupés ras et propres, ce qui montre un soin particulier de son physique. Il a de longs sourcils droits et un nez fin, comme tous ses traits d'ailleurs. Généralement, son visage mobile lui permet de passer d'une expression confiante à une colère noire... Lorsqu'on est un ninja, d'ailleurs, une aptitude pour jouer un rôle n'est pas à dédaigner.

Possessions/Armement habituel : Il possède l'un des six griffeurs du Clan, mais ne le porte qu'en de rares occasions. Il ne l'a pas sur lui mais dans le coffre de sa chambre. Il porte en permanence trois Kunais, deux dans sa tunique et un dans sa chaussure, sans oublier les makibishi destructeurs dans une bourse à sa ceinture. Ah, il porte quasiment tout le temps son sabre à la ceinture ou dans le dos, sans oublier son précieux Jitte à sa ceinture, de même. Il à un Bô dans sa chambre, mais ne l'utilise jamais ou uniquement lors des compétitions amicales.

_________________
Avatar, see ~Shalomone on DeviantArt...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Eichi Kitawa ~ Maitre du Clan {Fiche Modèle}
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fiche modèle
» Fiche modèle de MSN
» Fiche modèle de personnage
» Fiche Modèle du Forum pour créer votre journal de bord !
» ? faire sa fiche (modèle)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tsume :: Hors-Jeu :: Fiches de personnages-
Sauter vers: